Chris-ideas.com » Administratif et professionel » Simulations indemnité chômage : sont-elles nécessaires ?

Simulations indemnité chômage : sont-elles nécessaires ?

Dans le climat économique actuel, de nombreux facteurs influencent le marché de l’emploi. La sécurité de l’emploi étant de moins en moins garantie, les travailleurs se trouvent souvent dans une situation d’incertitude quant à la période de travail qui leur reste. Le taux de chômage étant en hausse, ces inquiétudes sont de plus en plus communes parmi les salariés de la classe moyenne. Le besoin d’un revenu stable de manière durable ne pouvant pas toujours être comblé, les salariés doivent envisager un résultat peu attrayant mais probable : se retrouver au chômage et devoir dépendre des allocations. Un outil est mis à la disposition de ces salariés qui cherchent à connaitre le montant des éventuelles indemnités qui leur seront versées.

Pourquoi avoir recours à un simulateur chômage ?

Même si la situation du marché de l’emploi peut expliquer la présence d’une demande pour un tel outil, la crainte qu’éprouve les travailleurs français envers le chômage est de taille mais elle est justifiée. La sécurité de l’emploi ne pouvant pas être garantie pour des salariés du secteur privé en raison du statut juridique de l’entreprise, qui pourrait choisir de cesser toutes ses activités à tout moment, de transférer une de ses activités à l’étranger pour réduire les coûts de production ou encore d’informatiser certains emplois pour cette même raison. La sécurité de l’emploi est donc hors de portée pour la plupart des salariés et ne représente en réalité qu’une situation utopique pour la majorité des travailleurs français de la classe moyenne. Néanmoins, selon une étude, deux français sur trois évaluent leurs employeurs potentiels sur la base de la sécurité et la stabilité de l’emploi qu’ils proposent. Il y a donc bel et bien une crainte très répandue du chômage même si elle n’a que très peu de fondement concret dans la plupart des cas. Il est donc logique que les salariés se préparent au pire en se renseignant sur le montant des indemnités potentielles qu’ils pourraient toucher.

Calcul des indemnités

Ces simulateurs évaluent le montant des allocations chômage (Aide au Retour à l’Emploi ou ARE). Ils se basent sur l’ensemble des revenus bruts touchés durant les 12 mois précédant le dernier jour de travail et le nombre de jours travaillés sur cette même période.

L’Aide au Retour à l’Emploi (ARE) est estimée par jour d’après le Salaire Journalier de Référence du salarié. En ce qui concerne un salarié à temps plein, le montant de l’ARE représente la valeur la plus élevée entre les résultats de ces deux calculs :

  • 40.4 % du SJR + 11.84 euros

  • 57 % du SJR

Il est à noter que le plancher du montant journalier de l’ARE est fixé à 28.8 euros tandis que le plafond est de 3/4 du SJR.

D'autres idées :